LA BARDANE : UNE SOLUTION NATURELLE AU MASKNÉ

Une plante majestueuse, source de nombreux remèdes 

La bardane, de la famille des Asteraceae, exprime l’abondance par ses grandes feuilles, ses belles fleurs pourpres et ses vertus médicinales.

Ses propriétés sur la peau sont intenses, elle est purifiante, anti-inflammatoire et elle lutte contre l’infection.

Cette grande plante qui atteint souvent 1m de hauteur environ est commune au bord des chemins, ou dans les décombres et les lieux non cultivés de toutes nos régions. Elle se rencontre dans tous les pays au climat tempéré de l’hémisphère nord. Elles forment d’abord une feuille qui peut atteindre en terrain profond une taille impressionnante.

La racine renferme un polysaccharide, l’inuline (50 %), ainsi que des acides-phénols, des polyacétylènes, des flavonoïdes, dont l’arctiine est une essence aromatique. La bardane réagit très bien sur l’acné, les infections purulentes de l’adolescent et de l’adulte, la régulation du sébum, le psoriasis et l’eczéma.
Cette richesse de la nature a aussi des vertus anti-âge.

La racine renferme un polysaccharide, l’inuline (50%), ainsi que des acides-phénols, des polyacétylènes,polyacétylènes, des flavonoïdes, dont l’arctiine est une essence aromatique. La bardane réagit très bien sur l’acné, les infections purulentes de l’adolescent et de l’adulte, la régulation du sébum, le psoriasis et l’eczéma.

La Bardane et ses bienfaits contre le maskné - MASKNE PROTECT

 

 

Un usage millénaire

L’usage dépuratif de la bardane date de l’antiquité et n’a jamais été abandonné depuis.

Elle était un remède réputé contre diverses dermatoses, l’acné, les furoncles, l’eczéma etc. Elle était préconisée pour favoriser la croissance ou la repousse des cheveux. La réputation de la bardane fut considérable au XVe siècle car elle guérit le roi Henri III, alors atteint d’une maladie de peau.

Le domaine cutané est resté celui de la bardane. Il faut dire que sa renommée n’est pas surfaite quant aux infections chroniques de la peau. Au XVIIe siècle, Lazare Rivière (dont le nom est lié à la “potion de rivière”) étudia plus particulièrement la bardane pour ses propriétés anti-syphilitiques.

Sa racine et ses feuilles sont riches en acides phénoliques (acide caféique, acide chlorogénique) en stérols et en composés dits insaturés qui pourraient être à l’origine de ses propriétés antiseptiques. Les feuilles écrasées et appliquées en cataplasme sur l’épiderme, de même que l’infusion de feuilles ou la décoction de racines, freinent le développement de certains germes pathogènes de la peau tels que le staphylocoque doré, responsable des furoncles ou d’autres germes impliqués dans l’acné.

 

Une plante qui rassemble de nombreux éléments actifs

 

Grâce à la présence de lactones sesquiterpéniques, la bardane stimule les fonctions d’élimination du foie et du pancréas. Elle est par définition la plante des éruptions cutanées à tendance suintante et productive par son action antibactérienne et dépurative.

Les bardanes sont connues pour leurs fruits ronds muni de crochets qui s’agrippent à tout ce qui se présente : les poils des animaux, les pantalons, les bas… Dans les campagnes, les garçons avaient découvert un jeu très drôle à leurs yeux : ils lançaient des boules dans les longues chevelures des filles qui avaient ensuite du mal à les retirer.

L’observation de ses graines accrochée a d’ailleurs permis en 1941 à un suisse, Georges de Mestral, d’inventer la fermeture velcro (de velours et crochets).

Les polyacétylènes de la bardane ont un effet antibiotique. La plante agit sur le staphylocoque et donne de brillants résultats dans la furonculose, l’acné, certaines formes d’eczéma, les croûtes de lait, etc. 

Elle possède aussi une action stimulante sur le revêtement cutané. 

Diurétique et surtout sudorifique, agissant comme un bon dépuratif général et favorisant l’élimination des éléments résiduels de l’organisme par les glandes sudoripares, la racine est recommandée, de plus, aux personnes souffrant de la goutte et de rhumatismes.

Le suc extrait de la plante possède un pouvoir anti-venimeux marqué, qui s’expliquerait par une action oxydante sur le venin.

Une feuille de bardane écrasée et frottée sur une piqûre de guêpe en calme rapidement la douleur.

 

Comment la bardane peut-elle aider à traiter le maskné, cet ensemble de problèmes de peau dû au masque?

Le Cytobiol Burdock est une association de biotine (vitamine B8), de zinc et d’un extrait de racine de bardane (Artium Majus).

Une étude a été réalisée sur des volontaires pendant 21 jours et les résultats montrent une nette réduction de l’excès de sébum, de l’acné et une amélioration visible au niveau pores dilatés.

Pour observer rapidement l’efficacité recherchée avec cette molécule, il est recommandé d’appliquer MASKNÉ PROTECT deux fois par jour. Une application renouvelée régulièrement permet une amélioration rapide de l’hyperséborrhée avec des résultats visibles.

Pour une personne n’étant que partiellement sujette au maskné, cette application permet une action préventive, qui aidera la peau à se défendre contre l’infection bactérienne, le stress énergétique quotidien et la pollution. 

 

Sources :
Le Petit Larousse Des Plantes Qui Guérissent. Éditions Larousse.
Du Bon Usage des Plantes Sauvages. Éditions du Belvédère.